Introduction
Les 12 commandements du plongeur bio
Classification du vivant

Les 12 commandements du plongeur bio...

Pour nous mêler au monde du silence
nous devons le respecter et le connaître.


La plongée bio est là pour ça.


Bonne stabilitation et palmage contrôlé, tu assureras
Bonne stabilisation éviter les mouvements désordonnés des bras et des jambes qui peuvent provoquer d'énormes dégats sur un seul mètre carré de rocher. Un coup de palme accidentel sur une gorgone peut ossasionner des blessures graves et conduire à la mort de l'annimal.

Bon usage des gants, tu feras
Si leur usage est conseillé, voire recommandés, lors de la visite d'une épave, le fait d'en profiter n'autorise pas le plongeur à en user abusivement : en aucun cas ils ne doivent lui servir à s'accrocher aux branches des gorgones en raison d'un fort courant !

Conscience de la nocivité de tes bulles, tu prendras
Il faut savoir limiter au maximum la plongée sous les surplombs et dans les grottes. Dans les lacs de la région de Palau (en Micronésie) toute plongée avec bouteille est interdite afin d'éviter que les bulles d'air des plongeurs ne fassent remonter à la surface, où vont se sécher puis mourrir, les nombreuses méduses qui peulpent ces étendues d'eau.

Bon usage de ta lampe, tu feras
Si le phare est indispensable au plongeur bio car il permet de restituer aux organismes rencontrés leurs vraies couleurs, il va de soi qu'il faut éviter de diriger le faisceau directement vers les yeux des poissons : pas très sympatique et en plus, le poisson va s'enfuir ou se retourner. Términée l'intimitée en tête à tête...

Tout en ordre après ton passage, tu remettras
S'il est tentant de soulever une pierre sous laquelle se dissimule une ophiure, il est aussi important de reposer la pierre à sa place. La prochaine fois, le plongeur retrouvera très certainement l'ophiure au même entroit. S'il a déplacé la pierre sans la remettre en place, les retrouvailles ne sont pas assurées.

Des yeux seulement tu toucheras
Car "ça" pique, "ça" brule, "ça" mord, "ça" pince... A priori, aucune espèce n'est agressive mais la prudence reste de mise : le plongeur ne touche pas s'il ne connaît pas. A moins qu'on ne l'y invite...

En souvenir de ta plongée, rien du fond tu ne remonteras
Bien sûr qu'un petit coquillage vide sorti de l'eau par un plongeur, ce ne serait pas grave ! Mais qu'en est'il après une journée où 300 plongeurs se sont succédés sur le même site et où chacun a prélever un petit coquillage vide ? Et puis une coquille vide pourra toujours servir de nouvel appartement à un bernard-l'hermite. C'est comme le joli test d'oursin qui ne sera que possière au fond de la poche de la stab. Alors pourquoi les remonter du fond ?

Aucune espèce jamais tu ne poursuivras
Rien ne sert à Homo Palmus de vouloir se prendre pour un poisson ! C'est peine perdue d'avance ! Le plongeur bio sait qu'il doit se laisser approcher plutôt qu'approcher lui-même afin que s'opère la magie du contact privilégié.

Petit poisson devenir grand, tu laisseras
Ne taquinez pas ce poisson très affairé à surveiller son nid ! Il risque de le quitter, de ne pas y revenir suffisamment tôt pour continuer à ventiler ses oeufs. S'il est interrompu dans ce travail, vos serez responsable de l'échec de la nidification.

De la vie des autres, jamais tu ne disposeras
Un baptême, un guide qui veut impressionner son élève, un couteau, un oursin dont le seul malheur est d'être à portée de main... Le guide se saisit de son couteau, ouvre l'oursin et des dizaines de girelles arrivent pour le casse-croûte...
De nourrissage, jamais tu ne feras
Des mérous qui souffrent de cholestérol... Une blague ? Hélas non. Que dire de ces guides qui nourrissent les requins pour épater la galerie... Les attaques de requins sur les pêcheurs sont en augmentation dans ses régions. Les 1ers y gangnent de l'argent, les autres y laissent leurs vie.

De partage d'émotions, tu abuseras
Le plongeur bio n'a qu'une idée en tête : faire profiter une palanquée qui passe d'un spectacle qu'elle n'a pas vu... Parfois ça marche et chacun regarde à son tour. Il suffit qu'un seul s'y arrète, remercie par un signe OK et c'est gagné !

La charte du plongeur responsable
Ce travail est l'émanation d'Albert FALCO et François SARANO, anciens compagnons du Commandant Jean-Yves COUSTEAU. Elle doit être un guide pour chaque plongeur qui se sent responsable du monde merveilleux dans lequel il a la possibilité et le privilège d'évoluer.
De Maud MOUCHONIERE et Annie & Jean-Louis VALLA
Illustrations de P'tiluc, Joan & Barbucci www.portcrosparcnational.fr

Introduction
Les 12 commandements du plongeur bio
Classification du vivant